Glisse urbaine : comment apprendre à faire des figures ?

29 Avr 2019 par

Glisse urbaine : comment apprendre à faire des figures ?

Vous ne rêvez que d’une chose : enchainer des figures de glisse toutes plus incroyables les unes que les autres en ville, votre nouveau terrain de jeu.

Patience cependant, vous n’arriverez pas à maîtriser parfaitement votre nouveau skate ou votre nouvelle trottinette en un jour ! C’est en apprenant correctement les bases que vous arriverez, peu à peu, à effectuer des enchainements bien maîtrisés.

Les figures de base du skateur

Avant toute chose, un petit point lexique semble nécessaire :

  • Board = la planche de skate
  • Nose = sa partie avant
  • Tail = sa partie arrière
  • Trick = une figure

Prenez tout votre équipement de skate complet et en avant pour une petite session de glisse urbaine !

Le ollie

La figure la plus simple, la première qu’il vous faudra apprendre à maitriser, c’est le ollie. Il s’agit tout simplement de sauter avec son skate… Bien que cela semble assez aisé à faire quand on la voit être effectuée par un autre skateur, toute une technique est en réalité à intégrer !

Vous devrez taper l’arrière de votre planche, le tail donc, d’un pied, pendant que votre pied avant vient de son côté gratter le nose. Vos genoux seront légèrement fléchis, tandis que vous sauterez doucement en entrainant votre planche, sans pour autant effectuer une rotation avec votre corps.

Frontside et Backside 180°

Pour ces deux figures, il vous faudra effectuer une rotation de 180° avec votre corps et votre skate. Avec le frontside, on fait un demi-tour vers l’intérieur, tandis qu’avec le backside, on part vers l’extérieur.

Cette fois-ci vous devez en premier lieu tourner vos épaules, puis le reste de votre corps et votre planche.

Pieds de skateur sur planche
Source : Unsplash

Les mouvements à connaître en trottinette freestyle

Même chose ici, il existe un langage spécifique pour les trottinettes :

  • Deck = planche sur laquelle repose les pieds
  • Manual (ou wheelie) = rouler sur la roue arrière uniquement
  • Nose-manual = rouler seulement sur la roue avant
  • Gapper = sauter depuis un rebord

Le bunny-up

C’est l’équivalent du ollie, il s’agit de la première figure à apprendre. Vous devez simplement sauter tout en tirant le guidon vers vous. Ainsi la trottinette reste collée à vos pieds !

À partir de cette figure, vous pourrez par exemple réaliser un tailwhip : faire tourner le deck de votre trottinette, tout en tenant fermement le guidon. Ou tout simplement effectuer une rotation 360°, en tournant d’abord les épaules et la tête lors d’un bunny-up.

Le feeble grind

Il s’agit cette-fois ci de glisser en s’aidant du mobilier urbain : marche, rampe, trottoir… Il faut, après un bunny-up, faire atterrir sa roue sur le rebord du support et laisser la roue arrière vers l’extérieur. On se laisse ensuite glisser le long du support avec le deck.

Related Posts

Tags

Share This

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *